Bienvenue sur le site francophone dédié aux sondes spatiales Voyager

MONDES

Terre

Lune


Jupiter

Adrastée

Amalthée

Callisto

Europe

Ganymède

Io

Métis

Thébé


Saturne

Atlas

Calypso

Dioné

Encelade

Epiméthée

Hélène

Hypérion

Janus

Japet

Mimas

Pan

Pandore

Phoebé

Prométhée

Rhéa

Télesto

Téthys

Titan


Uranus

Ariel

Belinda

Bianca

Cordélia

Cressida

Desdémone

Juliette

Miranda

Obéron

Ophélie

Perdita

Portia

Puck

Rosalinde

Titania

Umbriel


Neptune

Despina

Galatée

Larissa

Naïade

Néréide

Protée

Thalassa

Triton


CHRONOLOGIE

1972

Mission approuvée

1973

1974

1975

1976

1977

Lancements

1978

1979

Jupiter

1980

1981

Saturne

1982

1983

1984

1985

1986

Uranus

1987

1988

1989

Neptune

1990

Photo de famille

Mission Interstellaire

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

Voyager 1 dépasse Pioneer 10

1999

2000

2001

2002

2003

2004

Voyager 1 choc terminal

2005

2006

2007

Voyager 2 choc terminal

2008

2009

2010

2011

2012

Voyager 1 espace interstellaire

2013

2014

2015

2016

2017

2018

Voyager 2 espace interstellaire

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

Fin des communications ?

La richesse de l'Univers est plus grande

que l'imagination des hommes


André Brahic

Voyager 1 et Voyager 2 sont des sondes américaines d’exploration spatiale lancées à la fin

de l’été 1977. Elles ont d'abord exploré avec succès toutes les planètes géantes de

notre système solaire : Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Leur exceptionnelle

longévité leur a permis d'entrer dans l'espace interstellaire, emportant avec

elles des images et des sons de notre planète gravés sur un disque.



Cette mission, qui restera dans l'histoire spatiale comme la plus

prolifique du siècle dernier, reste méconnue du grand public.

Une des modestes ambitions de ce site est de présenter cette

saga aux passionnés d'astronomie, curieux du ciel ou internautes

voulant en savoir plus sur un sujet souvent traité en anglais.



Vous trouverez ici des informations sur les sondes elles-mêmes

avec des schémas souvent inédits en français, des détails sur

le contenu du disque embarqué par les sondes, la chronologie

complète de la mission -des premières ébauches du projet dans

les années 1960 jusqu'aux dernières actualités des sondes aux

frontières du système solaire-, une galerie riche de plusieurs

centaines d'images pour mesurer l'incroyable richesse de cette

mission, sans oublier des liens pertinents et originaux permettant

de poursuivre l'aventure du programme Voyager. 



Enfin, je tiens à signaler que ce site est loin d'être figé, il verra

en effet des mises à jour régulières, des ajouts, des précisions, dans

le but de le rendre le plus complet possible. Vous trouverez également

le tableau des distances au Soleil des sondes ainsi qu'une belle image en

grand format chaque mois sur cette page.



Merci de votre visite.

SV



Actualités et mises à jour du site


01/12/19 > ajout du document (.pdf) compilant les images 2019

01/12/19 > nouvelle image du mois (Amalthée) 

01/12/19 > mise à jour des distances et des ondes radio

30/10/19 > ajout de six images dans la galerie (publications + disques/films)

Extrait du communiqué officiel de Jimmy Carter,

39ᵉ président des États-Unis,

placé le 16 juin 1977 sur les sondes Voyager :

« Nous allons diffuser ce message dans le cosmos : …Parmi les 200 milliards d'étoiles de la Voie Lactée, quelques-unes - peut-être plus - peuvent abriter des planètes habitées et des civilisations voyageant dans l'espace. Si une telle civilisation intercepte Voyager et peut comprendre les contenus enregistrés sur le disque, voici notre message : Nous essayons de survivre à notre temps, ainsi nous pouvons vivre dans le vôtre. Nous espérons un jour, ayant résolu le problème auquel nous faisons face, rejoindre une communauté de civilisations galactiques. Ce disque représente notre espoir, notre détermination et notre bonne volonté dans un univers vaste et impressionnant ».

Prochaines dates anniversaires de la mission 


30 décembre 2019 : les 9 ans du site 'la saga des sondes Voyager' (2010)


24 janvier 2020 : les 34 ans du survol d'Uranus par Voyager 2 (1986)


14 février 2020 : les 30 ans de la photo de famille du système solaire par Voyager 1 (1990)


5 mars 2020 : les 41 ans du survol de Jupiter par Voyager 1 (1979)



À quelle distance du Soleil se trouvent-elles ?

au 1er décembre 2019


   Voyager 1147,63 UA ;  soit 22,08 milliards de kilomètres  


 Voyager 2122,41 UA ;  soit 18,31 milliards de kilomètres


 Une unité astronomique (UA) équivaut à la distance moyenne entre la Terre et le Soleil,

soit environ 150 millions de kilomètres.

Neptune, la plus lointaine des planètes, se trouve en moyenne à 30 UA du Soleil.


          Temps nécessaire aux ondes radio pour atteindre la Terre

au 1er décembre 2019

 

Voyager 120 h 34 m 28 s


Voyager 217 h 02 m 55 s


La distance entre la Terre et chaque sonde diminue à certaines périodes de l'année, 

la vitesse orbitale de la Terre étant supérieure à la vitesse d'éloignement des sondes.

Source des distances au Soleil et du temps de parcours des ondes radio : JPL

Image du mois

 

                    

Décembre 2019 : Amalthée

Petit satellite rouge de Jupiter, Amalthée effectue un tour de sa planète toutes les 12 heures, à faible distance du sommet des nuages de la planète géante : seulement 1,55 fois le rayon de Jupiter. Sur cette vue prise par Voyager 1 le 4 mars 1979, alors que la sonde se trouvait à 425 000 kilomètres de sa cible, cette lune affiche une hauteur de 130 km pour une largeur de 170 km. Puisque l'angle de phase est de 29,25°, une partie de cette largeur n'est pas éclairée. Le terminateur est sur la droite, le nord est en haut et Jupiter est à gauche. La réflectivité de la surface, ou albédo, est inférieure à 10%, faisant d'Amalthée une lune bien plus sombre que les satellites galiléens.

Sa forme irrégulière résulte probablement d'une longue histoire liée à des cratères d'impact. Certaines des marques visibles en bas et en haut à droite de l'image sont peut-être des cratères partiellement résolus. La résolution de cette image atteint environ 8 km. La question importante est de savoir si la couleur rouge caractérise Amalthée dans son ensemble ou bien s'il s'agit, et c'est plus probable, du résultat d'un recouvrement ou d'une altération de sa surface. Ce satellite irrégulier pointe probablement en permanence son plus long axe en direction de Jupiter au cours de son orbite autour de la planète géante. Sa période de rotation sur lui-même est donc égale à sa période de révolution autour de Jupiter : 12 heures.

Le satellite Amalthée a été découvert le 9 septembre 1892 par Edmund E. Barnard depuis l'observatoire Lick, en Californie. Il s'agit du dernier satellite naturel découvert par observation visuelle directe.

Dans la mythologie grecque, Amalthée était une nymphe (ou une chèvre) qui allaita le nouveau-né Zeus (équivalent grec de Jupiter). Le nom a été suggéré par Camille Flammarion et adopté formellement par l'UAI en 1975.

CHRONOLOGIE

1972

Mission approuvée

1973

1974

1975

1976

1977

Lancements

1978

1979

Jupiter

1980

1981

Saturne

MONDES

Terre

Lune


Jupiter

Adrastée

Amalthée

Callisto

Europe

Ganymède

Io

Métis

Thébé

ARCHIVES DES IMAGES DU MOIS


2011  2012  2013  2014  2015

---------------------------------------------------------------

2016  2017  2018  2019

"Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt."

Albert Einstein

Record de visites : 1081 pages vues le 13 septembre 2013

Rédaction et réalisation : Steve Vallet, Bretagne, France       © 2010-2019       sondes-voyager@protonmail.com


Crédit images : JPL / NASA / DR 

Service gratuit et accessible à tous

Créer un site